Vijesti

Intégration européenne : le Monténégro devra mieux gérer les fonds structurels de l’UE

| |

Le 30 novembre dernier, Leopold Maurer, le chef de la délégation de la Commission européenne à Podgorica, faisait le point sur l’avancement des réformes au Monténégro sur son chemin vers l’Union européenne. Principal point noir pointé par le diplomate : le manque de préparation à la gestion des politiques structurelles de l’UE, en particulier des fonds européens, problème qui risque de repousser les échéances d’entrée dans l’UE si les dirigeants monténégrins ne s’attèlent pas rapidement à le surmonter.

Par V.Z. Le chef de la délégation de la Commission européenne à Podgorica, Leopold Maurer, a estimé hier que, sur le chemin de son intégration européenne, le Monténégro rencontrait en particulier des problèmes techniques, étant insuffisamment préparé à la gestion et l’utilisation des ressources financières provenant des fonds européens. « Sur la base de mon expérience personnelle, je peux constater que le problème le plus important [rencontré par les États dans leur processus d’intégration européenne], en dehors de l’application incomplète du principe de l’État de droit, concerne la sous-estimations des questions d’ordre technique. Cela concerne (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous