Cotidianul

Intégration européenne : l’autoroute de l’élargissement

| |

Les transports dans l’est de l’Europe ont besoin d’investissements de 100 milliards d’euros, selon une étude relayée par Cotidianul. Des autoroutes et des chemins de fer sont nécessaires à une bonne circulation des biens occidentaux vers l’est en pleine croissance. Et incitent aussi les investisseurs à s’y installer.

Par Costin Ionescu Le journal en ligne Eubusiness.com, citant l’AFP, a publié hier une étude détaillée sur l’état grave du réseau routier de l’est de l’Europe, 15 ans après la chute du rideau de fer, état qui remettrait en question les retombées économiques attendues après l’élargissement de l’Union Européenne. Selon l’agence, après l’adhésion de la Bulgarie et de la Roumanie en 2007 ou plus tard, il faudra construire en tout environ 20 000 km de routes et 30 000 km de voies ferrées, au centre et à l’est du continent. S’ajoute à cela la construction de nouveaux aéroports, le coût total des investissements atteignant les 100 milliards d’euros. A l’heure où la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous