Evropski Forum

Intégration européenne des « Balkans occidentaux » : la fin de l’approche régionale

| |

L’Union européenne a longtemps insisté sur l’approche régionale comme clé de la stabilité des Balkans occidentaux, mais les enjeux de sécurité sont désormais moins pressants et les différents États de la région doivent définir chacun leur propre voie vers l’Union. La Croatie ouvre la route, tandis que le dossier le plus difficile reste celui de la Serbie, du Monténégro et du Kosovo.

Par Vladimir Gligorov [1] Fin mars, l’UE a publié son troisième rapport sur les Balkans occidentaux qui, cette fois, ne concerne plus que quatre pays : l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, la Macédoine et la Serbie-Monténégro (SCG). La Croatie, bien qu’appartenant à cette région, a entre temps obtenu un avis positif pour adhérer à l’UE. En même temps que le rapport et les analyses détaillées de ces pays, des propositions de partenariat européen sont également avancées comme un nouvel instrument pour stimuler la poursuite du processus d’intégration des Balkans occidentaux dans l’UE. Processus de stabilisation et d’association L’Accord de stabilisation et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous