Le Courrier des Balkans

Intégration de la Serbie : le rapport de la Commission européenne omet l’essentiel

| |

Le 8 octobre, la Commission européenne a remis son rapport annuel d’évaluation sur l’élargissement, un document qui analyse l’état d’avancement des candidats à l’Union européenne. Pour la Serbie, la Commission tire un bilan « globalement positif », sans dire un mot sur la censure des médias, ni sur les dérives autocratiques du pouvoir...

Par Jean-Baptiste Kastel Après l’adoption du statut de candidat officiel en mars 2012, et l’ouverture des négociations en janvier 2014, la Commission européenne tient à souligner les efforts de la Serbie pour intégrer l’Union européenne. Afin d’aider Belgrade dans l’adoption de l’acquis communautaire, l’Union européenne va financer des projets liés à « l’État de droit, la gouvernance, la compétitivité et la croissance ». La justice et le droit des minorités s’améliorent Dans ce rapport, la Commission présente l’ensemble des avancées réalisées par le gouvernement serbe ces dernières années. « Les réformes liées à la justice et à l’organisation de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous