Inondations en Bosnie-Herzégovine : un an après, toujours le chaos

| |

Un an a passé depuis les dramatiques inondations de mai 2014, les pires depuis 120 ans dans les Balkans, et la plupart des sinistrés sont toujours occupés à en réparer les dégâts. Seuls, ou avec l’aide de leurs voisins, parce que les autorités n’ont rien fait. Reportage à Maglaj où 500 personnes vivent toujours dans des préfabriqués en attendant de reconstruire leurs maisons.

Par Dženana Karabegović « Tout le monde nous a oubliés. Je ne sais plus quoi dire. Un an après les inondations, nous sommes toujours obligés de vivre dans des maisons qui ne sont pas les nôtres. La situation n’a pas changé... Nous n’avons reçu aucune aide, à l’exception de l’aide humanitaire d’urgence », raconte Medina Alić, une habitante du village de Kosovo, près de Maglaj. Des sinistrés abandonnés La plupart des sinistrés des inondations du printemps 2014] ont réparé leurs logements par leurs propres moyens, souvent en devant prendre un nouveau crédit. Ces fonds privés ont suffi à effectuer les réparations plus urgentes ; mais 12 mois plus (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous