Osservatorio sui Balcani

Inondations en Albanie : la coupe déborde entre l’opposition et le gouvernement

| |

Des centrales électriques au bord de la rupture, des fleuves surexploités, des constructions abusives… Les inondations catastrophiques qui ont ravagé le Nord de l’Albanie au début du mois de janvier peuvent s’expliquer. L’opposition socialiste dénonce non seulement ces facteurs structurels, mais aussi le manque la réaction tardive et erronée du gouvernement Berisha. Le PS ne met pas d’eau dans le vin de sa critique systématique du gouvernement.

Par Marjola Rukaj La nouvelle année a trouvé l’Albanie toujours plongée en pleine crise politique. Au climat de conflit et de crise intestine qui règne depuis les élections du 28 juin 2009, aux résultats contestés, est venu s’ajouter l’état d’urgence généré par les inondations massives survenues au Nord-ouest du pays. Les précipitations ont fait sortir de leur lit les fleuves et les lacs albanais, qui ont débordé sur les plaines des alentours. Shkodra a été la zone la plus sinistrée, car c’est là que se situent les hydrocentrales les plus importantes du pays. Plus de 10.000 hectares ont été submergés par les eaux, qui n’ont épargné aucun quartier de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous