Infrastructures : comment les pays des Balkans occidentaux peuvent-ils rattraper leur retard ?

| |

Des infrastructures insuffisantes, inadaptées ou obsolètes, et des États surendettés qui ne peuvent pas financer de nouveaux programmes d’investissement.... Dans ces conditions, les pays des Balkans n’ont aucune chance de rattraper leur retard de développement par rapport à la moyenne européenne. Un rapport du FMI pointe le blocage. Sans proposer de solutions nouvelles pour en sortir.

Par M. Obradović Le niveau de revenu moyen des six pays des Balkans occidentaux (Albanie, Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Macédoine, Monténégro et Serbie) s’établit toujours à seulement 30 % de celui de l’Union européenne. Non seulement nous sommes en retard, mais le décalage se réduit très lentement - 12% depuis 2000, avec une stagnation quasi-totale depuis le début de la crise économique mondiale de 2008. Ce retard s’explique en bonne part par le manque d’infrastructures routières, ferroviaires ou énergétiques, ou par le mauvais état de celles qui existent. En février, le Fonds monétaire international (FMI) a rendu public un rapport sur le sujet, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous