Romania Libera

In memoriam : Gheorghe Dinică, le plus aimé des mauvais garçons du cinéma roumain

| |

Célèbre pour ses rôles de bandit, de traître ou d’avare, l’acteur roumain Gheorghe Dinică s’est éteint, mardi 10 novembre, des suites d’une longue maladie. Il avait 75 ans. Homme de théâtre et de cinéma, il a largement contribué à l’âge d’or de la comédie roumaine aux côtés de Toma Caragiu, Ştefan Iordache ou Jean Constantin. Ses personnages de mauvais garçon lui ont valu le surnom de « Robert de Niro de la Roumanie ».

Par Mihaela Năftănăilă Amoureux de Bucarest, comme son ami Ștefan Iordache, Gheorghe Dinică a vu le jour en 1934 dans le quartier de Giulești, situé dans le nord-ouest de la capitale roumaine. Plus tard, avec l’humour tendre qui le caractérisait, il confiait : « Je suis né le jour de Noël, en 1933. Mais, puisqu’il n’y avait personne à la mairie en ces jours de fête, ils m’ont déclaré le 1er janvier 1934. » Dès son enfance le cinéma le passionne. Il ne rate aucun film de Laurel et Hardy, Charlie Chaplin, Greta Garbo ou Vivien Leigh. De 17 à 23 ans, il se produit sur scène avec la troupe de théâtre amateur de la Poste roumaine. Au cours de cette (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous