Grèce : sur l’île de Leros, la solidarité au secours des migrants

| | |

Depuis le 1er janvier 2015, 44 000 migrants sont arrivés sur les côtes grecques. Sur l’île de Leros, à quelques miles des côtes turques, un millier de personnes arrivent chaque mois. L’État n’a que peu d’aides à offrir, les citoyens se mobilisent comme ils le peuvent pour porter secours à ces migrants.

Par Cédric Riedmark Pour autant… Avec un tel papier, ils n’ont pas le droit de franchir les frontières de l’espace Schengen. Aussi se rendent-ils dans des quartiers indiqués par leurs passeurs turcs pour poursuivre illégalement leur voyage. Via la Macédoine ou la Bulgarie, ils passent, sans contrôle, à l’aide de filières mafieuses bien organisées toutes les frontières de l’Europe. Leur objectif est souvent de se rendre auprès de leurs familles déjà installées, en Allemagne, en Suède, en Angleterre. Matina Katsivari enrage : « Que voulez vous qu’ils fassent ? Retourner en Irak ou en Afghanistan. Non, Ils essayent de passer vers le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous