Bilten

Illusion de gauche en Serbie : démagogie sociale et politique néolibérale

| |

Il se prétend de gauche et a fait venir Alexis Tsipras à Belgrade, mais il participe au gouvernement ultra-libéral d’Aleksandar Vučić. Il adore Che Guevara, mais cultive l’amitié des popes orthodoxes et des oligarques. Qui est donc Aleksandar Vulin, manipulateur politique formé aux pires écoles du régime de Slobodan Milošević ? Description d’une imposture politique.

Par Miloš Baković Jadžić Au début du mois de décembre, Alexis Tsipras, le dirigeant de Syriza, a fait une visite officielle à Belgrade. Après s’être entretenu avec le Président serbe, Tomislav Nikolić, et le patriarche de l’Église serbe orthodoxe Irinej, Alexis Tsipras s’est rendu à Obrenovac, une ville ravagée au printemps dernier par les inondations du printemps 2014. Il a ensuite participé à un débat à la faculté de droit de Belgrade puis est allé soutenir les jeunes cinéastes et cinéphiles qui occupent le cinéma Zvezda, dans le centre de Belgrade. Le mot d’ordre de sa visite était : « luttons contre les privatisations et le néolibéralisme ». Or, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous