Sarajevo-X

Identité : la yougonostalgie a-t-elle de l’avenir ?

| |

Vingt ans après l’implosion de la fédération, le mythe yougoslave reste présent dans les mémoires et la culture populaire. Face à la crise socio-économique qui sévit depuis les années 1990 dans les États issus de la République socialiste, nombreux sont ceux à se remémorer le « bon temps » de la Yougoslavie : plein emploi, protection sociale, multiethnicité et culture commune. Nostalgie ou avenir, comment choisir ?

En Croatie, le recensement a eu lieu durant la première quinzaine du mois d’avril, en Serbie il a été reporté en octobre. En Bosnie-Herzégovine, on se demande s’il aura lieu un jour. Le dernier recensement dans ceux qui sont aujourd’hui des États indépendants date en 1991. Depuis la guerre, les dirigeants bosniens ne réussissent pas à se mettre d’accord sur sa tenue. Existe-t-il encore des Yougoslaves ? S’ils en avaient la possibilité, combien de personnes se définiraient aujourd’hui comme yougoslaves ? Maja Rogić est née à Novi Sad un an avant la mort de Josip Broz Tito. Elle affirme être yougoslave. « Je pense que la raison (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous