Ta Nea

Hommage : Theo Angelopoloulos, Palme d’Or du cinéma grec

| |

Theo Angelopoulos, véritable légende du cinéma grec, s’est éteint dans la nuit du 24 au 25 janvier à 77 ans, renversé par un deux-roues. Après avoir étudié en France la philosophie et le cinéma, il s’était lancé dans la réalisation au milieu des années 1960. Forte de quatorze long-métrages, son œuvre est reconnue comme l’une des plus importantes de l’histoire du cinéma mondial. Le critique Dimitris Danikas lui rend un vibrant hommage.

Par Dimitris Danikas (critique de cinéma) Theodoros dit Theo Angelopoulos, le réalisateur grec le plus connu à l’étranger, était né le 27 avril 1935 à Athènes, où il avait grandi. En 1961, il était venu étudier la philosophie et le cinéma en France. Quand il était revenu en Grèce en 1964, il avait d’abord travaillé comme critique avant de s’intéresser à la réalisation. Son premier long-métrage, La reconstitution (1970) avait été primé au festival de Thessalonique et dans plusieurs festivals étrangers. Découvrez notre cahier : Les Balkans sur grand écran Panorama des cinémas balkaniques, 64 pages, 5 euros Il filmait actuellement son quatorzième film (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous