Kontrapress

Holocauste en Serbie : les propos antisémites du Président Nikolić

| |

À l’occasion du 70e anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz, le Président serbe a tenu des propos pour le moins ambigus sur les Juifs. Il a tenté de justifier leur persécution par le régime nazi en assurant qu’ils étaient « surreprésentés » dans les métiers prestigieux, ce qui a provoqué un tollé en Serbie.

À la fin de sa déclaration condamnant les crimes commis contre les Juifs pendant la Seconde guerre mondiale, le Président Tomislav Nikolić a tenté d’expliquer en ces termes les motifs de cette persécution : « Pourquoi précisément eux ? Peut-être que cette minorité était dangereuse car elle était trop représentée dans les professions prestigieuses, telles que les arts, les sciences et la finance ». Retrouvez notre dossier : Staro Sajmište, 1941-1944 : un camp de concentration en plein coeur de Belgrade Un groupe d’organisations civiles, de journalistes, d’artistes, de défenseurs des droits de la personne, ont réagi à cette déclaration du Président (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous