BH Info

Histoire et mémoire en Bosnie-Herzégovine : comment parler de la guerre ?

|

L’histoire et la mémoire d’une guerre ne font jamais consensus. C’est particulièrement le cas en Bosnie-Herzégovine, où les lectures du dernier conflit restent toujours fortement antagonistes et où les survivants de Srebrenica ou ceux des camps de Prijedor ont bien du mal à faire entendre leur voix. L’historien Nicolas Moll, qui a récemment accompagné une délégation bosnienne au camp nazi de Dachau, évoque l’exemple allemand et esquisse des perspectives pour la Bosnie-Herzégovine. Entretien.

Propos recueillis par Zehra Sikias BHI : Est-ce qu’en Bosnie-Herzégovine, on arrivera un jour à accepter et à assumer le passé ? Pourrons-nous avoir un jour une histoire commune et non pas trois histoires différentes ? N.M. : Chaque situation historique est unique, et l’histoire de l’Allemagne n’est pas celle de la Bosnie-Herzégovine. Mais pour chaque société qui a connu des crimes à grande échelle dans son histoire, la question est la même : comment se comporter ensuite face à ce qui s’est passé ? Pour la Bosnie-Herzégovine d’aujourd’hui, la situation est d’une certaine manière encore plus compliquée que pour l’Allemagne après 1945. En (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous