Osservatorio Balcani e Caucaso

Guerres des années 1990 : pour la Croatie, les Serbes qui ont fui ne sont plus des réfugiés

| |

Zagreb a demandé au HCR que soit retiré le statut de réfugiés aux Serbes qui ont fui pendant les guerres des années 1990. La requête a été refusée, faute d’unanimité. Pour les association de défense, la Croatie cherche à se défausser de ses engagements. 27.000 familles sont toujours considérées comme réfugiées dans l’espace post-yougoslave.

Par Francesco Martino Retirer le statut de réfugié aux citoyens Serbes qui ont fui pendant les conflits des années 1990, voilà la requête que la délégation croate a introduite à Genève auprès du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR). Dans son arguemntaire, Zagreb explique que compte tenu de l’ancienneté des événements, les personnes qui se sont enfuies ont, depuis, eu le temps et le loisir de choisir l’endroit où elles veulent vivre. Cette requête a été rejetée, parce qu’il aurait fallu un vote à l’unanimité pour l’approuver et qu’elle s’est heurté au « non » prévisible de la Serbie. « [La Croatie] avance ses pions sur le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous