Osservatorio sui Balcani

Guègue ou tosque : quelle langue pour le monde albanais ?

| |

Marginalisé sous le régime dictatorial d’Enver Hoxha, le dialecte guègue du nord du pays revient à la mode en Albanie, ce qui ne manque pas d’ouvrir un débat linguistique à l’échelle régionale. Faut-il conserver une version littéraire de l’albanais uniquement basée sur le tosque, ou faut-il l’enrichir de guègue ? Une question qui s’inscrit parfaitement dans un contexte général de redéfinition identitaire au sein du monde albanais.

Par Marjola Rukaj La version littéraire de l’albanais, la « langue standard » comme l’appelait le régime communiste, fait débat depuis des années parmi les intellectuels albanophones. Le débat se poursuit dans les cercles culturels de Shkodra, centre urbain et point de référence indiscutable de la culture guègue, violemment discrédité par le régime communiste et considéré par ce dernier comme « un milieu réactionnaire » aux tendances catholiques et philo-capitalistes. La chute du communisme a inauguré un long processus de remise en question de tous les fondements et de tous les enseignements de l’ancien régime, sans épargner la prédominance de la version (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous