Opinia Studenteasca

Grippe aviaire : le grand traumatisme des paysans roumains

| |

Les paysans de Ceamurlia de Jos, en Moldavie roumaine, sont devenus du jour au lendemain des « célébrités » mondiales, quand le nom de la localité a fait le tour de la planète à cause de la découverte du virus de la grippe aviaire. Pourtant, les intéressés doutent toujours de la réalité du fléau, dénoncent le rôle des médias et préfèrent imaginer une machination politique...

Par Roxana Lupu Les paysans de Ceamurlia de Jos auraient préféré rester dans l’anonymat dans lequel ils avaient toujours vécu, quand personne ne savait comment on prononce le nom de la localité, ni même si elle existait sur la carte. Le virus H5N1 a apporté bien des malheurs : avec l’introduction de la quarantaine, plus de cent personnes ont perdu leur travail à la conserverie de Jurilovca, la récolte du maïs a été retardée. La plus grande douleur demeure cependant la tuerie de plus de 18 000 volailes. Ni les camions d’aide envoyés par le gouvernement, ni les millions de lei versés à titre de dédommagement ne peuvent effacer ce traumatisme. L’action (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous