Ta Nea

Grèce : une enseignante accusée de « propagande islamiste » pour une chanson de Mános Hadjidákis

| |

En Grèce, la chanson « Kémal » de Nikos Gatsos et Manos Hadzidakis est un grand classique... Mais certains directeurs d’école semblent l’avoir oublié. À Thessalonique, une professeure de musique a été accusée de « propagande islamiste » pour avoir fait étudier à ses élèves le texte de ce poème de Níkos Gátsos (1911-1992), mis en musique par Mános Hadjidákis.

Le ministère de l’Éducation grec a ordonné une enquête sur une histoire qui, il y a quelques jours, a fait le tour du net. Une plainte a en effet été déposée par une professeure de musique de cinquième classe d’école primaire de Thessalonique, car celle-ci s’est vue signifier une réprimande de la part de sa directrice, un parent d’élève l’ayant accusée de « propagande islamiste » pour avoir distribué aux enfant les paroles de la chanson « Kémal » de Níkos Gátsos et Mános Hadjidákis. Le ministère de l’Éducation a demandé au rectorat de résoudre cette affaire. L’enseignante a posté sur Facebook le commentaire suivant : « Un parent est venu à l’école pour se plaindre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous