Le Courrier des Balkans

Grèce : touchés mais pas coulés, les marins en lutte contre la crise

|

Mercredi, la police anti-émeute a mis un terme à la grève générale entamée le 31 janvier par les marins grecs. Encore une fois, le gouvernement d’Athènes a choisi la méthode dure pour en finir avec un mouvement social, sans rien accorder aux grévistes. Poumon de l’économie nationale, la marine grecque traverse sa pire crise depuis la Seconde Guerre mondiale. L’austérité et la Troïka d’abord ?

Par Ermal Bubullima & Simon Rico (avec AFP) Comme avec les employés du métro il y a quelques semaines, le gouvernement grec a finalement choisi la méthode forte pour mettre fin à la grève générale entamée le 31 janvier par les marins grecs. À découvrir sur notre Boutique en ligne : Lignes n°39 : Le devenir grec de l’Europe néolibérale Automne 2012, 192 pages, 20 euros Mercredi, la police anti-émeute est intervenue à 4h GMT, avant même le lever du jour, pour forcer les marins à reprendre le travail et assurer les liaisons avec les îles. Plus aucun navire ne circulait depuis le début du mouvement. Les télévisions grecques ont (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous