Le Courrier des Balkans

Grèce : situation tendue à la veille de « la mère de toutes les grèves »

|

La Grèce se prépare à la grande grève générale qui va paralyser le pays pendant 48 heures les 19 et 20 octobre. Depuis quelques jours, éboueurs, journalistes ou marins ont cessé leur activité, et le pays vit déjà au ralenti. Le Premier ministre Papandréou pris entre les exigences de la Troïka et l’exaspération de sa population a appelé les Grecs à l’unité.

(Avec Reuters) - À la veille de la grève générale de 48 heures programmée les 19 et 20 octobre contre la cure d’austérité, la situation se tend en Grèce. Les syndicats du public et du privé entendent protester contre les nouvelles baisses de salaires et hausses d’impôts que le Parlement doit bientôt voter. Retrouvez notre dossier : Grèce : une crise sans fin ? Celle que Ta Nea, le grand quotidien du soir, a surnommée « la mère de toutes les grèves », devrait être le plus grand mouvement de protestation depuis le début de la crise fin 2009. Tous les services publics seront fermés ainsi que la plupart des entreprises privées, des grands groupes aux PME (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous