Ta Nea

Grèce : se pacser ou se marier, telle est la question

| |

Le pacte de concubinage, l’équivalent du Pacs, a été adopté en Grèce en novembre 2008, mais cette union civile est réservée aux seuls couples hétérosexuels, excluant de fait les couples homos. Jusqu’à présent seuls 150 Pacs ont été conclus en Grèce. Pourtant, le Pacte de concubinage est aujourd’hui accepté par une grande majorité de la population grecque, qui souhaite le voir évoluer en faveur de tous les citoyens, quelle que soit leur orientation sexuelle.

Par Evi Saltou « La procédure du mariage ne nous correspond pas, car nous ne croyons pas qu’une relation ou une vie commune soit assurée et scellée seulement par la cérémonie du mariage. C’est pourquoi nous avons décidé que le pacte de concubinage était plus proche de notre conviction et de notre désir de vivre ensemble ». Début mars, Yorgos Triantafyllis et sa compagne, Elisabet Sinana, se sont rendus dans le bureau d’un notaire à Rhodes. Pourquoi ? Pas pour régler un problème de biens ou d’héritage. Au contraire, le couple venait signer son pacte de concubinage. Cependant, comme le raconte Yorgos Triantafyllis, les choses n’ont pas été faciles au (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous