Grèce : première victoire contre l’uberisation du travail

| |

En Grèce, les livreurs de l’entreprise Efood ont fait grève et mobilisé l’opinion publique. Face au boycott des clients, Efood propose désormais des CDI. Une victoire qui pourrait encourager d’autres travailleurs des plateformes numériques à se battre pour leurs droits.

Par Fabien Perrier « Nous avons obtenu une première victoire mais nous maintenons la grève, qui a une double forme : c’est une fête et une mise en garde », explique Vassilis Kefalas, coursier à Thessalonique pour la société Efood. À Athènes, son collègue Christos Gogonis précise : « Nous continuerons le mouvement jusqu’à ce que nous ayons les contrats sur papier. Ils doivent encore apporter des précisions sur les conditions. » Une victoire, donc, sous surveillance. C’est ainsi que pourrait être résumé ce qui se joue, actuellement, pour les livreurs de la plateforme Efood en Grèce. Tout a commencé tard dans la soirée du 16 septembre par un SMS (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous