Kathimerini

Grèce : les universités victimes de licenciements massifs

| |

Les deux universités les plus prestigieuses de Grèce, l’université d’Athènes et l’université polytechnique nationale, vont devoir fermer leurs portes suite à la décision du ministère de l’Éducation de licencier 37 % et 38 % de leur personnel administratif. En tout, quelque 1.369 personnes perdront leur emploi dans les universités grecques.

Par Apostolos Lakasas « L’Université d’Athènes est incapable, en dépit de sa volonté, d’accueillir de nouveaux étudiants et d’effectuer toute activité académique », a communiqué l’Université, qui a précisé que 498 personnes allaient perdre leur emploi. Retrouvez notre dossier : Crise et austérité en Grèce : une histoire sans fin ? L’université polytechnique nationale d’Athènes, de son côté, a annoncé une suspension de son fonctionnement pour une durée de deux jours, suite à la perte d’emploi de 399 personnes. Six autres universités grecques se trouvent également sur la sellette. Alors que la grève du personnel administratif des universités entre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous