Kathimerini

Grèce : le gouvernement exclut une démission de l’archevêque d’Athènes

| |

« Le gouvernement n’envisage pas la démission de l’archevêque d’Athènes, Mgr Hristodoulos », a déclaré la ministre de l’Éducation et des cultes, Marieta Iannakou. Cependant, un changement d’attitude du gouvernement commence à se faire jour. À l’intérieur du parti au pouvoir, des voix se font entendre en faveur d’une intervention de l’État dans la crise de l’Église.

Par Eli Triandafilou La ministre de l’Éducation a déclaré le 24 février à la Nouvelle Télévision Grecque (NET, chaine publique) que l’Église était capable d’effectuer elle-même son auto-catharsis, d’autant plus que le Saint Synode et le Synode de la Hiérarchie soutiennent l’archevêque. Mme Iannakou a estimé qu’il était normal que Mgr. Hristodoulos, étant une personnalité dynamique, soit entouré de beaucoup d’amis, mais aussi de personnes qui ne sont pas d’accord avec lui. Elle a ajouté : « Je ne trouve pas correct de condamner la personne la plus importante de notre Église ». Elle a clos les discussions sur la séparation de l’Église de l’État, en disant que (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous