Mapo

Grèce : la crise économique fait des victimes collatérales en Albanie

| |

Alors que le chômage frappe déjà massivement la Grèce, le marché de l’emploi sera encore plus tendu dans les prochaines années et les migrants seront certainement les premiers à faire les frais de la situation. Or, 70% des travailleurs étrangers en Grèce sont originaires d’Albanie, où de très nombreuses familles survivent grâce aux transferts de fonds des expatriés. Au moment où l’économie albanaise est déjà sous perfusion, les conséquences de la crise grecque pourraient être fatales à Tirana.

Par Ervin Qafmolla Dès le début, la crise grecque a eu de lourdes conséquences pour les émigrants albanais et des répercussions indirectes sur l’économie de l’Albanie. En effet, même si les institutions albanaises essaient de minimiser le phénomène, les transferts d’argent des émigrants albanais, dont la grande majorité vit en Grèce, soit près de 600.000 personnes, constituent un élément vital de l’économie du pays. En 2001, 55% des émigrants présents en Grèce étaient albanais, ils seraient 70% aujourd’hui. Les Albanais sont très présents sur le marché du travail en Grèce, qui connaît désormais de sérieuses difficultés. Dans cette conjoncture, le pays a (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous