To Vima / Kathimerini

Grèce : l’opposition social-démocrate triomphe aux européennes

| | |

Selon les chiffres actuellement disponibles, le parti socialiste PaSoK aurait obtenu 36,66% des voix, et Nouvelle Démocratie 32,29%. Le Parti communiste (KKE) suit avec 8,35% des voix, l’Alerte populaire orthodoxe (LAOS) avec 7,15%, la gauche radicale (SYRIZA) obtiendrait 4,70% et les Verts-Ecologistes 3,49%. L’abstention, qui s’élève à près de 48%, chiffre inédit en Grèce, pose un gros problème aux dirigeants de tous les partis.

Après 15 ans d’attente, le PaSoK remporte donc sa première grande victoire électorale aux élections européennes. Avec une différence estimée à plus de 4% de différence avec le parti Nouvelle Démocratie, il peut à nouveau espérer un retour au pouvoir, et son dirigeant, Yorgos Papandréou, est renforcée dans son ambition à devenir Premier ministre. Au contraire, le parti de Kostas Karamanlis s’est effondré : il semble avoir payé le prix des conséquences de la crise économique, des affaires et des scandales. Kostas Karamanlis subit ainsi sa première défaite électorale depuis 2004, et sa position s’en trouve encore affaiblie. 
 La forte différence entre les deux (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous