Grèce : le gouvernement soustrait l’Eglise orthodoxe au contrôle des capitaux

| |

C’est un nouveau pas en arrière du gouvernement Syriza : la puissante Eglise orthodoxe grecque sera « exemptée » du contrôle des capitaux qui pèse toujours sur les entreprises et les citoyens ordinaires. La décision du ministre des Finances, Geórgios Stathakis, provoque un tollé dans le pays.

Par Ermal Bubullima Les contrôles de capitaux, imposée pendant la semaine mémorable du référendum de juillet 2015 en Grèce, restent toujours d’actualité. Chaque titulaire d’un compte en banque grec n’a le droit de retirer que 420 euros par semaine, et les transactions avec l’étranger sont toujours sérieusement affectées. Depuis le mois d’août, des mesures ont été prises pour alléger les charges pesant sur certains groupes sociaux et dans les situations d’urgences, mais elles ont encore un lourd impact sur l’ensemble de l’économie grecque. Or, depuis la fin du mois de septembre, par décret du ministre des Finances, Geórgios Stathakis, ces (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous