Ta Nea

Grèce-États-Unis : la guerre des visas

| |

Colère et consternation à Athènes après la publication par Washington de la liste des nouveaux pays dont les citoyens pourront se rendre aux États-Unis sans visa. La Grèce, qui espérait régler une fois pour toute cette question, doit selon les États-Unis faire « encore un peu de chemin pour être en conformité avec les exigences du programme ». Une façon pour l’administration Bush de faire pression sur Athènes sur le dossier macédonien...

Par Aristotelia Peloni George Bush, lors d’une déclaration depuis la Maison Blanche samedi 18 octobre, a annoncé officiellement que la République tchèque, l’Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, la Slovaquie et la Corée du Sud, avaient été intégrées au programme d’exemption de visa (« Visa Waiver Program [1] »). Il a en même temps affirmé qu’il soutenait l’intégration prochaine de six autres pays, parmi lesquels la Grèce. Le mécontentement d’Athènes, déjà formulé la semaine dernière par le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Yorgos Koumoutsakos, a été répété par l’ambassadeur grec à Washington, Alexandros Mallias. Ce dernier a (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous