Ethnos

Grèce : des élections locales en forme de référendum sur la politique d’austérité

| |

Les électeurs grecs élisent ce dimanche les représentants des treize régions et des 325 nouvelles « super-communes » du pays. Les enjeux locaux sont pourtant éclipsés par le débat sur la politique d’austérité. Le Premier ministre Papandreou a tout fait pour transformer ce scrutin local en véritable référendum sur sa politique, menaçant même de convoquer des élections législatives anticipées si les électeurs désavouent le PaSOK.

Par Errikos Bartzinopoulos et Charalambos Anthopoulos Ces élections municipales et régionales inaugurent le nouveau découpage administratif mis en place cet été par la loi Kallikratis. Cette loi n’a pas fait l’unanimité du monde politique. Elle a engendré un regroupement des municipalités, réduites au nombre de 325, visant à leur donner plus de pouvoir et d’autonomie. De même, les treize nouvelles régions sont devenues des collectivités territoriales au pouvoir renforcé. Par ailleurs, le Premier ministre a déclaré qu’il était prêt à convoquer des élections législatives anticipées au cas où son parti, le PaSOK, sortirait affaibli du scrutin de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous