Kathimerini

Grèce : ce sont les immigrés qui bouchent le trou de la Sécu

| |

Les étrangers assurés à l’Institut d’Assurance Sociale constituent plus de 10% de l’ensemble des assurés - le taux officiel de chômage des immigrés est autour de 5%. Ces immigrés, majoritairement albanais, cotisent bien plus pour les assurances sociales grecques qu’ils ne bénéficient des prestations offertes.

Par Pikia Galati Il offre beaucoup aux fonds d’assurance et, si nous voulons être objectifs, il en jouit peu. Il effectue des travaux difficiles et ne concurrence pas le travailleur grec parce qu’il offre ses services là où la main-d’oeuvre du pays tourne le do. Il affiche de la ténacité et une résistance particulière, lorsque malgré le pénible et souvent dissuasif cadre de régularisation de sa situation en Grèce, finalement ... il arrive à être légalisé. Enfin, en dépit d’un « paysage » souvent « inhospitalier », il insiste dans sa volonté de s’enraciner dans notre pays ... Les six enquêtes commandées par l’Institut de Politique de l’Immigration, dans le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous