Ethnos

Grèce : avec la crise, les parents boudent l’école privée

| |

Les familles grecques ont de plus en plus de mal à payer les frais de scolarité élevés des écoles privées. Huit mille élèves se sont tournés vers le secteur public à l’occasion de cette rentrée, un phénomène encore plus marqué que l’an dernier.

Par Michalis Nivolianitis Quelques jours avant la rentrée, on enregistre une vague de désinscriptions du privé en faveur du public dans les écoles grecques. 8 000 élèves ne se sont pas réinscrits dans le privé. Selon les données disponibles en juin, 10 000 n’avaient pas été réinscrits dans le privé. Il faut cependant souligner que la date-butoir pour les inscriptions est le 15 septembre. L’année dernière, en juin, 10% des élèves ne s’étaient pas réinscrits et on en compte 15% cette année ; mais la baisse effective constatée en 2011 après la fin des inscriptions n’était que de 2,5%, donc bien plus basse que les estimations. En 2010-11, les effectifs de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous