Le Courrier de la Macédoine / Le Courrier des Balkans

Grandeur et décadence d’un berger de Macédoine

| |

La condamnation du berger Isnifaris Xhemaili et de ses acolytes marque la fin d’une saga judiciaire macédonienne. Xhemaili avait accusé l’Etat d’avoir bombardé sa bergerie pendant le conflit de 2001. Avec des complices haut placés et sous la houlette d’un notaire imaginatif, il avait obtenu un dédommagement frauduleux de 727 000 euros.

Par Mirjana Mircevska Depuis un an, la Macédoine ne parle que d’Isnifaris Xhemaili, le berger le plus riche du pays. Cet homme a tiré un bénéfice énorme du conflit de 2001. Il a accusé l’Etat d’avoir bombardé sa bergerie de Kamenjane (Tetovo) le 27 juin 2001, d’avoir tué 900 moutons et détruit un millier de pots de fromage. Il a obtenu 727 000 euros de dommages et intérêts. Mais de riche berger, il est ensuite passé à la catégorie de criminel et a été condamné à quatre ans de prison : toute l’affaire était un montage. L’affaire Bacilo (« la bergerie ») a choqué l’opinion publique. Tout au long des procès successifs, Isnifaris Xhemaili a paradé devant les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous