Danas

Grand jeu des coalitions en Serbie : la somme des impuissances

| |

Une semaine après les élections législatives, aucune majorité claire ne se dégage en Serbie. L’Occident se prononce pour une grande coalition des « forces démocratiques », mais le DSS parle d’un gouvernement d’union nationale, réunissant tous les partis parlementaires, y compris les Radicaux et les Socialistes de Milosevic.

Par Milica Torov « Vous voulez les élections ? Vous aurez les élections », avait promis le Premier ministre Zoran Zivkovic à ses opposants au Parlement, il y a deux mois. Il a rempli sa promesse plus tôt qu’on ne l’attendait, mais les résultats sont plus qu’attendus. Seuls les politiques et leur astrologues ont été surpris. Tandis que les anciens leaders de la DOS souriaient sur les panneaux publicitaires, sans afficher le moindre souci pour la population, les Radicaux sont arrivés à serrer la main des habitants des villages les plus reculés. Ils y ont gagné 82 mandats parlementaires, qui leur donnent le droit de proposer le mandataire pour la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous