BIRN

Golfe de Piran : « la Slovénie et la Croatie ont intérêt à ce qu’une solution soit trouvée »

| |

Carl Bildt, ministre des affaires étrangères de la Suède, le pays qui préside l’UE depuis le 1er juillet 2009, a demandé à la Croatie et la Slovénie de régler au plus vite le conflit frontalier qui les oppose dans le Golfe de Piran. Pour lui, il en est de l’intérêt des deux États. Fin juin, Zagreb et Ljubljana avaient encore échoué à trouvé un accord.

Carl Bildt, le ministre des Affaires étrangères suédois, a enjoint les responsables politiques de Ljubljana et de Zagreb à faire preuve de plus de sérieux dans le règlement du conflit qui les oppose et qui empêche la Croatie d’avancer sur le chemin de l’adhésion. « Je pense que les propos sont allés trop loin de chaque côté » a-t-il déclaré. Avant d’ajouter que « dans les Balkans, vous devez faire attention à ce que vous dites parce que les peuples croient vraiment à ce que vous promettez et cela peut avoir de lourdes conséquences ». Mardi 21 juillet, Carl Bildt a aussi esquissé devant le Parlement européen les priorités de la Suède en tant que pays (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous