Shekulli

Ghettos en Albanie : Tirana déjà comme les États-Unis ?

| |

En vingt ans de transition, Tirana a bien changé. Au temps du communisme, le directeur de l’usine habitait à côté de ses ouvriers. Le PDG d’aujourd’hui, lui, habite avec ses amis PDG dans les nouveaux quartiers résidentiels de la périphérie, protégé de la plèbe par de hautes clôtures et des gardiens privés. Ghettos de riches contre ghettos de pauvres, le clivage s’accélère dans la capitale albanaise et risque de devenir invivable...

Par Koloreto Cukali Parti rendre visite à un ami, je me suis retrouvé devant une grande porte métallique, dans un quartier dit résidentiel. Au gardien, qui me lorgnait, j’ai dû gentiment expliquer qui j’étais, où j’allais, ce que je venais faire. Ce premier barrage passé, je suis entré dans ce quartier – autrefois un terrain vague des faubourgs de la ville où jouaient les enfants. Puis un autre homme, en uniforme, m’a sommé de faire demi-tour. Il était deux heures du matin, le calme régnait dans ce quartier neuf à l’air pur, et j’ai obéi sans un mot. Ce qui est foncièrement ridicule c’est que - même si personne n’a le droit de m’interdire de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous