Le Courrier des Balkans

« Génocide » : la CIJ rejette les plaintes de Zagreb et Belgrade

| |

L’épilogue de cet interminable feuilleton judiciaire était attendu : la Croatie et la Serbie ont toutes les deux été déboutées de leurs accusations réciproques de « génocide » devant la Cour internationale de justice. Le jury a souligné qu’il n’existait pas de preuve pour conclure au caractère « génocidaire » des exactions commises durant la guerre, entre 1991 et 1995.

C’est la fin d’une longue procédure juridique. En 1999, Zagreb avait accusé la Serbie, et son Président Slobodan Milošević, d’actes génocidaires contre des citoyens croates, durant la guerre, entre 1991 et 1995. Le Croatie demandait des compensations financières pour les victimes du conflit. De son côté, Belgrade avait attaqué la Croatie en 2010, estimant que l’opération Oluja visait uniquement des Serbes. Retrouvez notre dossier : Fin de la « guerre froide » entre la Croatie et la Serbie ? Durant l’audience, la Croatie a estimé qu’environ 10 000 Croates avaient été tués lors de la campagne d’épuration ethnique menée par les Serbes. La plainte de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous