Des hommes capables de faire le bien

Génocide arménien : les Justes de l’Empire ottoman

| |

100 ans après le génocide arménien, un chemin vers la réconciliation est-il possible ? Pietro Kuciukian, fondateur de la Forêt des Justes, s’adresse à la génération des arrières-petits-enfants. Il évoque les « Justes ottomans », ces Turcs qui ont sauvé des Arméniens en 1915. Il parle aussi des Juifs et des Arméniens que l’histoire des persécutions a rapprochés.

Par Simone Zoppellaro Pietro Kuciukian est consul honoraire d’Arménie en Italie. Il est aussi le co-fondateur, avec Gabriele Nissim, de Gariwo, la Forêt des Justes, une organisation qui promeut la reconnaissance des Justes de tous les génocides au niveau international. Fils d’un survivant du génocide arménien, sauvé par un Turc, Pietro Kuciukian recueille des histoires dont les protagonistes sont des hommes capables de faire le bien aux dépens de leurs intérêts. Osservatorio Balcani e Caucaso (OBC) : Vous rentrez tout juste d’un voyage en Israël avec l’organisation Gariwo... Pietro Kuciukian (P.K.) : Gabriele Nissim et moi sommes allés en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous