Le Courrier des Balkans

Gaz et nucléaire : la Bulgarie entre le marteau européen et l’enclume russe

| |

Depuis février, la Bulgarie vit au rythme de la contestation populaire. L’arrivée au pouvoir d’une coalition rose-brun n’a pas calmé la colère des Indignés. Sofia semble plus que jamais prise entre le marteau, l’UE, et l’enclume, la Russie, deux puissances dont les intérêts divergents font la pluie et le beau temps. La lutte contre l’oligarchie et l’injustice a du plomb dans l’aile. Analyse.

Par Ivo Hristov C’est les vacances ! À Sofia, des manifestations se tiennent encore tous les jours, mais le nombre des participants est en baisse. Les Indignés préparent dès maintenant leurs actions pour l’ouverture de la session parlementaire, le 4 septembre prochain. Dernière nouvelle du front : un monument en l’honneur de l’Armée rouge s’est récemment réveillé coloré en rose, mais il a été nettoyé le soir même. Quel rapport avec la crise, me direz-vous ? Un rapport très direct. Qui est avec qui ? Pour trouver des repères, il faut se méfier des bannières. Les notions de gauche et de droite sont tellement perverties, que la majorité actuelle (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous