Le Courrier des Balkans

Gaz de schiste en Roumanie : un « oui » controversé

| |

La Roumanie s’est découverte une nouvelle richesse naturelle : le gaz de schiste. Malgré un vide juridique et le risque de pollution, des licences ont
été octroyées à la multinationale américaine Chevron. « Le pays doit s’extraire de sa dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie », a martelé le président Basescu au lendemain d’une rencontre entre le patron de Chevron Roumanie, le Premier ministre roumain et l’ambassadeur des États-Unis.

Par Julia Beurq Le sous-sol roumain regorgerait de gaz de schiste dans trois régions et déjà, les compagnies étrangères se disputent ces gisements. Le hongrois MOL et le canadien Sterling ressources convoitent le Banat, à l’est du pays. Retrouvez nos dossiers : L’environnement dans les Balkans, un problème oublié Catastrophes industrielles : les Balkans, une région à risques L’américain Chevron s’est vu accorder par l’Agence nationale pour les ressources minérales (ANRM) trois périmètres en Dobrodgea (sud-est), ainsi qu’une concession de 600.000 hectares dans la région de Bârlad (nord-est), où la phase d’exploration devrait commencer (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous