Osservatorio Balcani e Caucaso

Gauche radicale en Albanie : société civile, unification nationale... révolution ?

| |

La gauche radicale existe en Albanie. Une gauche radicale qui met en tête de ses priorités la critique du capitalisme, mais aussi la « question nationale », toujours irrésolue. Une gauche décidée à faire le solde de la longue dictature stalinienne d’Enver Hoxha. Interview d’Arbër Zaimi, militant lucide et déterminé, issu de la société civile, dont il dénonce les limites et les atermoiements.

Par Marjola Rukaj Ancien militant actif du mouvement Mjaft ! (Assez !), la principale ONG albanaise, Arbër Zaimi en a claqué la porte, déçu par ses méthodes et l’absence de résultats. Aujourd’hui, il est l’un des dirigeants des Radicaux de gauche, proche du mouvement kosovar Vetevëndosje, et membre du réseau pan-albanais RrOSH. Osservatorio sui Balcani (OsB) : Vous êtes l’un des cofondateurs des Radicaux de Gauche, après un passé de militant dans les rangs de Mjaft, la principale ONG du pays. Pouvez-vous nous raconter votre parcours ? Arbër Zaimi (A. Z.) : J’ai étudié les sciences politiques à l’Université de Tirana et, depuis 2000, j’ai (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous