Les Nouvelles de Roumanie

Foot, nationalisme et corruption : la chute de Gigi Becali, le Bernard Tapie de Roumanie

|

Pour Bucarest, l’arrestation spectaculaire de Gigi Becali à la mi-mai est un signe fort envoyé à Bruxelles : la justice roumaine fonctionne et lutte fermement contre la corruption. Milliardaire, mégalo, magouilleur et patron du Steaua Bucarest, Becali défraie la chronique depuis une vingtaine années. Avec un parcours à la Bernard Tapie, l’engagement nationaliste en sus...

Par Henri Gilet Fils de berger, fier de ses origines, George dit Gigi Becali a fait irruption dans le paysage politique roumain en « achetant » en 2004 le Parti de la nouvelle génération (PNG), une petite formation nationaliste de droite. Patron du Steaua de Bucarest, il avait accumulé une belle fortune dans le secteur immobilier. Sa richesse est aujourd’hui estimée à plusieurs centaines de millions d’euros. Personnage haut en couleurs, vite devenu la coqueluche des médias en raison de taux d’audience à la télévision qui s’envolaient à chacun de ses passages, Becali s’est offert, entre autre demeures somptueuses, un petit palais au centre de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous