Ta Nea / Ethnos

FMI : Dominique Strauss Kahn crée le scandale en Grèce

| | |

Une vidéo tourne en boucle sur Internet : on y voit le patron du FMI expliquer que la Grèce avait entamé des tractations secrètes bien avant de faire officiellement appel à l’aide internationale, début 2010. Le FMI a démenti, mais tout le monde s’est emparé du sujet : le gouvernement socialiste, l’opposition de droite et les autres formations qui renvoient les deux principaux partis dos à dos. Vu d’Athènes, un seul point fait consensus : DSK essaie de se défausser du problème grec pour mieux préparer sa candidature à la présidentielle française…

Par Yorgos Papachristos, Michalis Ignatiou, Fofi Yiotaki « Aucune négociation, aucun accord n’a eu lieu entre la Grèce et le FMI avant avril 2010 », pouvait-on lire dans un communiqué du FMI paru mercredi 4 mai et destiné à apaiser la tempête de réactions politiques provoquées en Grèce par la diffusion d’une vidéo d’anciennes déclarations de Dominique Strauss-Kahn diffusées par l’émission satirique grecque « Al Tsantiri ». Retrouvez notre dossier : La Grèce en crise : la sortie du tunnel n’est pas pour demain Le service de presse du FMI a tenu à clarifier la situation en précisant que des discussions antérieures avaient été menées, mais sur (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous