Danas

Financement de la campagne électorale en Serbie : la prime au vainqueur

| |

Le financement public de la campagne électorale n’en finit pas de faire des remous. En effet, tous les candidats doivent se partager équitablement 20% du budget prévu par l’État, dont les 80% restants seront versés... au vainqueur du scrutin ! S’agit-il donc d’un remboursement des frais de campagne ou d’une récompense au « meilleur » candidat ? Autre problème, l’absence d’une structure efficace de contrôle du financement des partis politiques...

Par L. Valtner et S. Čongradin Les élections présidentielles des 20 janvier et 3 février en Serbie seront organisées selon des modalités de financement non définies, alors que la loi sur le financement des partis politiques présente de nombreuses lacunes. Il n’existe aucune institution indépendante chargée de contrôler les dépenses, qui vont s’élever à quelque 400 millions de dinars [environ 5 millions d’euros] provenant du budget de l’Etat et une dizaine de millions d’euros provenant de sources étrangères. C’est ainsi que, de nouveau, les rumeurs vont bon train sur d’éventuels abus de la part des partis... « La Commission électorale républicaine (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous