Monitor

Filip David et la situation en Serbie : tragédie classique ou mauvais film ?

| |

Je ne considère pas tnotre situation comme un drame classique qui possède un commencement, un développement et une fin, et où la catharsis suit la catastrophe. Il s’agit plutôt d’un "mauvais infini". C’est un état de torpeur,semblable à l’hypnose.

L’écrivain Filip David a longtemps été directeur du programme de Télévision Belgrade. Il a été licencié en 1991 parce qu’il avait fondé le Syndicat indépendant de RTB (radiotélévision Belgrade) et qu’il s’était opposé à la politique nationaliste et promotrice de guerre. C’est l’un des fondateurs de l’Association des écrivains indépendants et du Cercle de Belgrade. Il a écrit plusieurs télédrames et scénarios et a publié trois recueils de récits : "Puits dans la forêt noire", "Notes sur le réel et l’irréel", "Prince de feu" et le roman "Les pèlerins du ciel et de la terre". Depuis le début des guerres en ex-Yougoslavie, il a écrit plusieurs (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous