Le Courrier des Balkans

Festival du film de Sarajevo : « cette ville a une histoire à raconter »

| |

Il y a vingt ans, Haris Pašović lançait, sous les bombes et les tirs des snipers, le tout premier Festival du film de Sarajevo. Il revient aujourd’hui sur la création de cet événement, sur la vie culturelle dans le pays et sur le rôle de l’Europe en Bosnie-Herzégovine.

Propos recueillis par Rodolfo Toè Né en 1961 à Sarajevo, Haris Pašović est l’une des figures plus importantes de la scène culturelle bosnienne. Metteur en scène et réalisateur, il a créé en 1993, en pleine guerre, le tout premier Festival du film de Sarajevo, avant de prendre la direction de la compagnie théâtrale « East West ». Il s’est confié au Courrier des Balkans et raconte cette expérience, la situation culturelle de Sarajevo aujourd’hui, l’engagement de l’Europe en Bosnie-Herzégovine... Retrouvez notre dossier : Le cinéma « yougoslave » : âge d’or, éclatement, nouvelle créativité ? Courrier des Balkans (CdB) : Vous avez créé le Sarajevo (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous