IWPR

Fausse note au festival « Exit » de Novi Sad

| |

La détention de deux organisateurs du festival de rock le plus populaire de Serbie a mis les libéraux et les réformateurs en fureur.

Par Aleksander Reljic « Tout est politique en Serbie, et le festival de musique Exit aussi ! » s’exclame le directeur de l’événement, Bojan Boskovic, en quittant la prison de Novi Sad, où il vient de passer huit jours, soupçonné de détournements de fonds. « Il y a des gens dans ce pays que les valeurs et la civilisation européenne dérangent et ils attaquent Exit parce que c’est un symbole pour les jeunes qui ne veulent pas se cacher la tête dans le sable, et puis ça embête les xénophobes », ajoute-t-il. Bojan Boskovic et un autre organisateur du festival, Dusan Kovacevic, ont été mis en prison le 6 juin parce qu’ils étaient soupçonnés d’avoir détourné (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous