Le Courrier des Balkans

Fanfare Ciocarlia : Giri Garabdi (mai 2005), Asphalt Tango.

|

Musiciens :
Oprica IVANCEA Clarinette soprano, Saxophone alto, Ioan IVANCEA Clarinette soprano, Vocals/voix, Costica "Cimai" TRIFAN Trompette, Lazar RADULESCU Trompette, Vocals/voix, Nicusor "Pusac" CANTEA Trompette, Percussion, Craciun IVANCEA Saxophone alto, Constantin "Sulo" CALIN Vocals/voix, Tenor horn, Laurentiu Mihai IVANCEA Baritone horn, Constantin "Pînca" CANTEA Tuba, Monel TRIFAN Tuba, Constantin "Gisniac" URSU Drum.

Par Simon Rico Discographie : 1998 Radio Pascani, Piranha Records. 1999 Baro Biao, Piranha Records. 2001 Iag Bari, Piranha Records. La Fanfare Ciocarlia est née presque par hasard en 1996 lorsque deux allemands, Helmut Neumann (flûtiste de jazz) et Henry Ernst (ingénieur du son) ont débarqué à Zece Prajini, village Rom en Moldavie roumaine, car Neumann était marié à une fille d’un village voisin (Clejani, d’où viennent les non moins célèbres Taraf de Haïdouks). Fort étonnés d’entendre jouer une fanfare en Roumanie, eux qui les croyaient réservées à l’ex-Yougoslavie, ils proposent aux meilleurs musiciens du village de venir jouer en Allemagne. Ce (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous