Danas

Explosion de Paracin : l’armée serbe (ex-yougoslave) sur la sellette

| |

Le 19 octobre, un arsenal militaire explosait près de Paracin, en Serbie, causant d’immenses dégâts. Les causes de cet accident sont inséparables de toutes les guerres des années 1990, et de la lenteur des réformes. Les actuels chefs de l’armée serbe sont sûrement moins directement responsables que les militaires de l’époque Milosevic, mais l’armée ne peut pas prétendre échapper à ses responsabilités.

Par Stipe Sikavica Il semble que Paracin soit un endroit maudit sur la carte politique et militaire de la Serbie. Quelqu’un se rappelle-t-il encore la tragédie de 1987, quand un Albanais du Kosovo, Aziz Kelimendi, portant l’uniforme de l’armée yougoslave, avait tué la moitié des soldats d’un dortoir de la caserne de Paracin ? On n’a jamais découvert les raisons de cette tragédie. Les autorités civiles (surtout serbes) et militaires ont immédiatement accusé les « terroristes albanais », beaucoup plus pour des raisons politiques que sur la base de faits irréfutables. La grande question qui se pose est de savoir dans quelle mesure cet acte atroce a été la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous