B92

Ex-Yougoslavie : les héros du peuple sont immortels, pas leurs monuments

| |

Depuis l’éclatement de la Yougoslavie socialiste, les monuments à la gloire de Tito ou en l’honneur des partisans de la lutte antifasciste ont la vie dure. Dégradations, pillages, l’héritage symbolique du régime de Tito est en train de disparaître sous l’œil indifférent des nouveaux Etats de la région. Seuls quelques instituts tentent de protéger ce qui peut encore l’être.

Les héros de la Seconde Guerre mondiale ont été marginalisés depuis quelques années, et les conflits idéologiques font souvent oublier des parties entières de l’histoire. Il est de même pour les monuments et les lieux de mémoire de la lutte antifasciste. Ces sites qui ont représenté des lieux de réunion et de célébration de dates importantes sont aujourd’hui endommagés ou déplacés sans autorisations légales. Après la Seconde Guerre mondiale, des monuments ont été érigés, non seulement en l’honneur de Josip Broz Tito et des hauts fonctionnaires communistes, mais aussi pour des gens qui ont démontré du courage dans la lutte antifasciste. Beaucoup ne sont désormais (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous