Osservatorio sui Balcani

« Eux et nous » : les liens dangereux de la politique et de la mafia en Croatie

| |

Barrages routiers, arrestations, perquisitions... Les autorités croates mènent une opération policière d’envergure après la série d’homicides d’origine mafieuse perpétrée à Zagreb. Officiellement, le gouvernement semble décidé à éradiquer le crime organisé, mais les liens entre réseaux criminels et dirigeants politiques restent puissants. À l’enterrement du très controversé journaliste Ivo Pukanić, des mafieux notoires côtoyaient le Président de la République Stipe Mesić. L’analyse de Drago Hedl.

Par Drago Hedl Bien qu’aucun état d’urgence n’ait été déclaré, la situation actuelle en Croatie semble s’en approcher. Suite au meurtre d’Ivo Pukanić, journaliste controversé, ancien rédacteur en chef et propriétaire de l’hebdomadaire Nacional, la police a littéralement envahi Zagreb. Les hélicoptères survolent la ville, des barrages ont été installés sur l’autoroute qui mène en Serbie, les arrestations sont presque quotidiennes et les perquisitions dans les véhicules ou les habitations sont nombreuses. Sans couvre-feu officiel, les rue se vident pourtant dès la tombée de la nuit. A la télévision les éditions spéciales se succèdent. À la une des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous